Les Démocrates de la Chambre Dévoilent le HEROS Act, Répondant à de Nombreuses Priorités Législatives de l'IATSE

WASHINGTON — Les Démocrates de la Chambre ont présenté mardi le H.R.6800, la Loi sur les Solutions d'Urgence Omnibus pour la Santé et la Reprise Économique (HEROES Act), une proposition pour le prochain programme fédéral de secours contre le coronavirus. Le retour de la Chambre des Représentants est prévu vendredi pour étudier et probablement voter le projet de loi.

Le HEROES Act ne devrait pas être adoptée dans les deux chambres du Congrès sous sa forme actuelle, mais le projet de loi identifie les priorités des Démocrates pour le prochain programme de secours dans le but de faire pression sur la Maison Blanche et les Républicains du Sénat pour entamer des négociations bipartites sur une législation ultérieur des secours face à la COVID-19.

Le HEROES Act établit que les Démocrates de la Chambre ont largement entendu les voix de nos membres et du mouvement ouvrier en répondant à de nombreuses priorités législatives de l'IATSE. Parmi ses dispositions, le projet de Loi:

  • Exige que l'Occupational Safety & Health Administration (OSHA) publie une norme temporaire d'urgence pour protéger les travailleurs contre l'exposition professionnelle aux maladies infectieuses, y compris la COVID-19;

  • Étend l'admissibilité au Paycheck Protection Program à tous les organismes sans but lucratif, y compris les syndicats;

  • Prolonge les dispositions d’assurance-chômage du CARES Act, notamment la Pandemic Unemployment Assistance, Federal Pandemic Unemployment Compensation (le supplément de 600$ par semaine), et le Pandemic Extended Unemployment Compensation (13 semaines additionnelles) jusqu’en janvier 2021;

  • Fournit un allègement des pensions multi-employeurs en permettant aux plans de geler leur statut de zone jusqu'à deux ans et d’aplanir les pertes d'investissement sur 30 ans, et institue un programme de partage spécial pour faire face aux plans en danger critique sans augmenter le fardeau des plans en santé;

  • Fournit des subventions à 100% sur les primes COBRA jusqu'en janvier 2021, pour permettre aux travailleurs de maintenir leur couverture parrainée par l'employeur;

  • Affecte 10 millions de dollars chacun en financement fédéral aux arts au National Endowment for the Arts et au National Endowment for the Humanities;

  • Fournit une deuxième série de paiements d'impact économique direct de 1 200 $ par membre de la famille et de 500 $ supplémentaires par enfant, avec les mêmes dispositions de suppression progressive du CARES Act.

L'IATSE félicite les Démocrates de la Chambre pour l'inclusion de ces dispositions qui aideraient sans aucun doute les professionnels du divertissement et leurs familles à endurer la pandémie en cours.

Malheureusement, le projet de loi comprend également le «GROW» Act. L'IATSE s'oppose à cette législation sur les régimes composites de retraite car elle affaiblirait le système de retraite multi-employeurs et la Pension Benefit Guaranty Corporation. Nous exhortons le Leadership de la Chambre d’enlever cette disposition avant le vote final.

Le HEROES Act ne met pas non plus à jour la déduction fiscale pour les Artistes Interprètes Qualifiés, qui permettrait aux professionnels de la création de conserver une plus grande partie de leur argent durement gagné pendant cette crise en déduisant les dépenses professionnelles nécessaires de leurs impôts.

Finalement, un soutien économique beaucoup plus important devra être accordé aux organisations des secteurs des arts, du divertissement et des médias - avec des exigences appropriées en matière de rétablissement de la main-d'œuvre - pour ramener les gens au travail lorsqu'il est sécuritaire de le faire.

L'industrie du divertissement continuera d'être touchée de manière disproportionnée par cette crise sanitaire et nous devons veiller à ce que la législation subséquente face à la COVID-19 accorde la priorité aux travailleurs, comme le fait le HEROES Act.

Nous exhortons tous les membres de l'IATSE de contacter leurs Membres du Congrès et d'affirmer les priorités des professionnels du divertissement dans la législation nécessaire à venir face à la COVID-19. Le Congrès doit agir maintenant pour s'assurer que les travailleurs du divertissement sont soutenus jusqu'à ce qu'ils puissent retourner au travail en toute sécurité.

# # #

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Courriel
Share on print
Imprimer