Sarah Bricker, Membre du Local 52, Aide les Travailleurs Essentiels en Fabriquant des Sauves Oreilles

Sarah Bricker On set of elementary, getting duct taped to make a rig

Sarah Bricker est membre du Département Accessoire du Local 52 depuis 2008.

«J'étais Acheteuse d'Accessoires pour Ray James lorsque la pandémie a frappé», dit-elle. «J'ai décidé à la dernière minute de ramener mon imprimante 3D à la maison, au cas où elle serait plus longue que les 2 semaines initiales.»

En une semaine, Sarah dit qu'elle a commencé à imprimer des kits de ventilation pour une organisation.

 «Nous ne savions pas à quoi nous affrontions, nous savions simplement que nous pouvions aider d’une manière ou d’une autre», a-t-elle ajouté. «C'était un sentiment désespéré et horrible; même si j'essayais d'aider, je me suis demandée : des morceaux de plastique fabriqués dans ma cuisine pourraient-ils vraiment être utilisés pour sauver des vies? Comment est-ce arrivé à cela?"

Ear Saver

Depuis la pandémie, Sarah a rejoint plusieurs forums de fabricants et d'impression 3D sur les EPI, essayant de trouver d'autres moyens d'aider et ce qu'il faut faire ensuite.

«Regarder des médecins, des infirmières et des ambulanciers se joindre à ces groupes pour demander où trouver des fournitures et comment obtenir de l’aide était déchirant», a-t-elle expliqué.

Sarah dit que la Section Locale 52 lui a généreusement fourni du filament, ce qui lui a permis de faire un test d'impression de sauve oreille.

Après avoir téléchargé les images sur son Facebook dans l'espoir d'évaluer l'intérêt de ses amis Travailleurs Essentiels, Sarah a expédié plus de 1000 sauveurs d’oreilles la semaine suivante.

earsaver

«Depuis, j'en ai imprimé plus de 1000, je les ai expédiés dans tout le pays, je les ai fait chercher à mon domicile par le personnel médical que j'ai rencontré en ligne, je les ai livrés aux hôpitaux, aux bureaux de poste, dans des magasins, aux chauffeurs de bus, etc.» elle expliqué.

Étant donné que toutes les fournitures de Sarah ont été données par le Local 52 de l'IATSE, les sauveurs d’oreilles sont gratuits pour tous les travailleurs essentiels, quelle que soit la quantité.

«C'est étrange ce qu'un morceau de plastique de 5 pouces peut faire», a-t-elle ajouté. «Cela peut apporter du confort aux personnes dont les oreilles sont endolories, mais cela peut aussi apporter du réconfort à quelqu'un qui a perdu son travail qu'il aime tant et qui a besoin de trouver un but dans son nouveau quotidien.»

pack of ear savers

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on email
Courriel
Share on print
Imprimer